Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MONUMENTAL

MONUMENTAL

Actualité du patrimoine. Visites, lectures, expositions, dans des châteaux, des églises. Notre passion du patrimoine à la portée de tous.


Le prieuré Saint-Cosme, demeure de Ronsard

Publié par Nicolas Mémeteau sur 23 Juin 2008, 16:08pm

Catégories : #Val de Loire

La découverte du prieuré de Saint-Cosme s'impose au printemps ou au début de l'été. Peut-être connaissez-vous déjà l'événement principal de l'année de ce lieu : les journées de la rose, qui ont lieu généralement fin Mai ou début juin, l'occasion de voir et d'acheter des rosiers magnifiques.
Mais au-delà de cet événement, il s'agit ici d'un lieu absolument charmant, bucolique, et poétique, grâce à l'ombre de Pierre de Ronsard qui hante chaque parcelle de jardin, et chaque pierre du prieuré.
L'implantation d'un édifice religieux est attesté depuis le VIe siècle, même si les premières mentions, dans les sources, ne remontent qu'à 922. L'Hermitage d'Hervé, trésorier de Saint-Martin (1014-1018), était à l'abandon quand Béranger y fit une retraite en 1075. La collégiale Saint-Martin y établit un prieuré à partir de 1092 pour 5 chanoines, désireux de suivre la règle de Saint Augustin.

Louis XI (résident au Plessis-les-Tours, juste à côté) finança la réfection de l'église à la fin du XVe siècle, mais ce prieuré reste célèbre par la présence à sa tête du poète Pierre de Ronsard. Il en reçoit la commende en 1565 et la conserve jusqu'à sa mort en 1585. Il y reçut notamment les visites de Catherine de Médicis, Charles IX, ainsi que du futur Henri III.
La plupart des bâtiments ont disparu à partir de 1742, date de la suppression du prieuré, ajouté à la vente du domaine en 1791. L'ensemble de la ville de Tours fut aussi largement bombardé en 1944, pour atteindre ses nombreux ponts ; le site, proche de la Loire, en fit également les frais.

Ce lieu a un triple intérêt de visite : les vestige romans d'un immense ensemble, une maison d'écrivain, vouée à un des plus grands poètes français, un jardin consacré à la culture de la rose.

La maison du prieur est visitable. Il vous sera possible de voir une formidable maquette de l'ensemble du prieuré avant destruction. On se rend alors compte de l'importance du lieu. Le premier étage est consacré à la vie de Ronsard à Saint-Cosme, avec notamment le bureau ou il a composé ses Derniers vers, avant de mourir. Vous pourrez également monté voir les charpente du logis.
Image hébergée par servimg.com
De l'église du prieuré, il ne reste qu'une partie du chœur, avec notamment un morceau du déambulatoire avec deux de ses trois chapelles rayonnantes. L'architecture présente est superbe, et montre à nouveau la richesse du patrimoine roman en Touraine (souvenons nous des vestiges de la collégiale Saint-Martin, du prieuré Saint-Léonard, de Cunault...).
Image hébergée par servimg.comIl est notamment possible, dans la première chapelle, d'apercevoir du faux-joint, assez bien conservé.
Image hébergée par servimg.com
Dans le chœur git encore les reste du poète, mort en ce lieu en 1585. Des études attestent qu'il s'agit bien de Pierre de Ronsard.
Image hébergée par servimg.comVos pas peuvent ensuite vous mener dans l'ancien cloître, dont ne subsiste que le puits elliptique et la fontaine d'ablutions des chanoines. Le réfectoire donne lieu aujourd'hui à de fréquents concerts et spectacles. Seule la chaire, toute en pierre, rappelle l'ancienne fonction de cet énorme bâtiment.
Image hébergée par servimg.com
A côté se tient l'ancienne hôtellerie, transformé en bibliothèque par les Amis de Ronsard, l'occasion de revenir sur la vie passionnante du poète.
L'autre attrait de la visite est bien sûr la déambulation dans les nombreux jardins. Le Conseil Général d'Indre-et-Loire, propriétaire des lieux, a transformé ce lieu en un magnifique centre de culture de la rose, si chère à Ronsard. Honnêtement, l'association est très heureuse. Les centaines de pieds, disséminés partout, donnent au lieu un aspect bucolique, romantique, et même poétique. Il est d'ailleurs possible de lire, au hasard du parcours des vers que Ronsard a consacré à sa fleur favorite.
Image hébergée par servimg.com
Le temps de cette découverte (comptez au moins 1h30 à 2h pour s'imprégner comme il faut... c'est un site qui mérite de prendre le temps), le visiteur se trouve comme hors du temps, dans un sublime jardin, cerné par la poésie de Ronsard, qui ajoute sérieusement à la magie des vestiges romans d'un prieuré historiquement important en Touraine.
Image hébergée par servimg.com
Vous l'aurez compris, nous avons été comblés, et vous les serez aussi, nous l'espérons.

Informations et renseignements :
www.prieure-ronsard.fr ; demeureronsard@cg37.fr
Tel : 02 47 37 32 70.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents