Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MONUMENTAL

MONUMENTAL

Actualité du patrimoine. Visites, lectures, expositions, dans des châteaux, des églises. Notre passion du patrimoine à la portée de tous.


Le donjon de Montbazon (37)

Publié par Nicolas Mémeteau sur 8 Octobre 2007, 09:43am

Catégories : #Val de Loire

Sur les traces de Foulque Nerra, comte d'Anjou (970/1040), nous sommes obligés de passer par Montbazon. C’est l’un des nombreux sites construit par le Faucon Noir. Nous avons eu l’occasion de l’évoquer à travers les donjons de Loches et de Langeais.

Le donjon de Montbazon est le plus ancien de France en pierre. Sa construction remonte à 991. C’est l’année ou les moines de l’abbaye de Cormery se plaignent au roi de France (Hugues Capet) que le comte d’Anjou bâtit sur leurs terres, à Montbazon, une forteresse. Cette construction fait partie de cette conquête de la Touraine lancée fin Xe, face aux puissants comtes de Blois, depuis Thibaut le Tricheur (v. 940) jusqu’à Eudes Ier et Eudes II au tournant de l’an mil.

C’est dans ce mouvement que Foulque construira ou réaménagera plus d’une vingtaine de sites militaires. Il est aussi un chrétien pieux, qui cherche à expier ses nombreuses cruautés sur les champs de bataille et ailleurs (il brûla sa première épouse en place publique) en construisant  des édifices religieux (dont Beaulieu-les-Loches, datant de 1007 où se trouve son tombeau) et fit quatre pèlerinages à Jérusalem, ce qui est simplement hors normes pour ce XIe siècle.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Le donjon de Foulque mesure près de 28 mètres et est bien sur de forme rectangulaire, classique pour cette époque. Cette forteresse fut tout de même prise par les comtes de Blois dès 997. Foulque Nerra mit alors près de 40 ans à la reprendre, vers la fin de sa vie (il meurt en 1040). Son fils Geoffroy Martel y adossa le petit donjon vers 1050, sorte de tour d’escalier permettant l’accès par le premier étage du donjon (dispositif identique à Loches). Il termina aussi la tour en y ajoutant près d'une dizaine de mètres.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Les successeurs des comtes d’Anjou, les Plantagenêt continueront de le moderniser. Henri II lance en 1175 un grand chantier avec la construction de la tour ronde d’entrée (la même existait à Chinon, en lieu et place de l’actuelle Tour de l’horloge), ainsi que des murailles autour du jardin médiéval et une tour pleine, la tour de l’âne. Ce qui frappe le plus est la rusticité de la maçonnerie. Nous n’avons pas encore de bel appareillage comme les autres constructions : il ne s’agit ici que pierres brutes, qui semblent arrachées au plateau, qui a d’ailleurs créé le ravin du flanc sud.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Philippe Auguste fait basculer la Touraine dans le domaine royal au début du XIIIe siècle. La forteresse devient alors la propriété d’une longue succession de famille dont entre autre les Mirebeaux, les Craon, les Rochefoucauld, puis les Rohan, ducs de Montbazon jusqu’à la Révolution.

Le site connaît durant cette longue période de fortes transformations, dont la construction vers 1425 d’un deuxième château, le château-neuf, face au vieux donjon. Il semble que ce logis soit renommé pour son élégance. Viendront régulièrement dans ce logis Charles VII, Louis XI. Ce logis est malheureusement au trois quart détruit depuis 1746. Voici ce qu'il en reste aujourd'hui. Il est le logis des nouveaux propriétaires.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Le donjon reste habité jusqu’en 1782. La partie supérieure du donjon (de Geoffroy Martel), ainsi que le petit donjon s’effondre en 1791. La ville pense alors à raser les restes. Il n’en est finalement rien. En 1797, un violent coup de foudre vient lézarder le donjon, dont la fissure impressionne encore le visiteur.
Le site est réutilisé au XIXe siècle pour un usage moins noble : le donjon devient un simple entrepôt et, à l’angle sud-ouest, on installe un télégraphe Chappe. Sa balustrade est toujours visible aujourd’hui.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

La conservation commencera en 1860, même si en 1866, le curé de la paroisse fait installé une Sainte-Vierge, haute de 9,50 m., largement subventionnée par l’impératrice Eugénie.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

La sauvegarde viendra d’Amérique lorsqu’un jeune lieutenant des fusiliers marins, venu en France durant la guerre 14/18, William Perry Dudley, rachète le site en 1922. Avec son amie, l’artiste peintre Lilian Whitteker, il se lance dans une grande restauration du monument.
A la fin des années 50, ils auront consolidé ou reconstruit de nombreux pans de murs du donjon et du logis seigneurial.

Montbazon est aujourd’hui propriété de M. et Mme Atterton. Cet anglais, marié à une française, a permis l’ouverture du château au public (depuis 2003 seulement) en restaurant sur ces deniers le monument. Dans le donjon, vous pourrez voir de nombreuses photos avant-après et comprendre l’aspect pharaonique des travaux entrepris par Harry & Jacqueline Atterton. Nous avons longuement discuté avec les maîtres des lieux. Ils sont absolument charmants, amoureux de ce donjon et ont des idées plein la tête. Sont en préparation 3 musées, deux salles de classe (une couverte, une découverte), un enclos de jeux médiévaux, l’exploitation du parc et de son amphithéâtre pour des animations culturelles (concerts…). Beaucoup de travail est encore à faire mais le projet est plus qu’alléchant.


Le donjon de Montbazon est résolument notre coût de cœur de l’année. Il est impératif si l’on s’intéresse aux châteaux forts de connaître celui-ci, le plus ancien de France encore en élévation. De plus, le billet est très peu cher, 3,50 €, et comme cet argent sert directement à restaurer le site, on ne le regrette pas.


EDIT Avril 2011 :

Horaires d'ouverture

Ouverture 1er juin au 30 septembre
Ouvert toute l'année pour les groupes et scolaires sur rendez-vous

Du 25 juin au 31 août: 2 spectacles différents par jour
à 14h30 et 22h30

Nous proposons également deux banquets (chauds) par jour
12h30 et 20h30

Visites animées:
- machines de guerre
- stand d'arbalètes
- salle d'arme
- salle de torture
- combats


Tarifs

Visites:

8€ adultes
6,5€ groupes
5€ pour les enfants de 7 à 12 ans
Gratuit pour les moins de 7 ans

Banquets:

22€ adultes
11€ pour les moins de 12 ans

Spectacle jour:

10€ adultes
7€ pour les moins de 12 ans

Spectacle nuit:

12€ adultes
8€ pour les moins de 12 ans

GRATUIT pour les moins de 7 ans

Réservations pour banquets et spectacles conseillées.



Forteresse du Faucon Noir
Rue du Château
37250 MONTBAZON

02 47 34 34 10

email: info@forteressedufauconnoir.com
internet: www.forteressedufauconnoir.com
            www.youtube.com/blackfalconfortress

Informations fournies par le propriétaire du donjon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

forteresse du faucon noir 15/02/2011 10:21



monsieur,

Je vous joint les modifications d'horaires, des ouvertures ainsi que les tarifs pour cette nouvelle saison, à enregistrer dès que possible sur votre site internet à propos de la Forteresse du
Faucon Noir à Montbazon (37).
Sincères salutations
L'équipe de la forteresse de Montbazon.



Horaires d'ouverture

Ouverture 1er juin au 30 septembre
Ouvert toute l'année pour les groupes et scolaires sur rendez-vous

Du 25 juin au 31 août: 2 spectacles différents par jour
à 14h30 et 22h30

Nous proposons également deux banquets (chauds) par jour
12h30 et 20h30

Visites animées:
- machines de guerre
- stand d'arbalètes
- salle d'arme
- salle de torture
- combats


Tarifs

Visites:

8€ adultes
6,5€ groupes
5€ pour les enfants de 7 à 12 ans
Gratuit pour les moins de 7 ans

Banquets:

22€ adultes
11€ pour les moins de 12 ans

Spectacle jour:

10€ adultes
7€ pour les moins de 12 ans

Spectacle nuit:

12€ adultes
8€ pour les moins de 12 ans

GRATUIT pour les moins de 7 ans

Réservations pour banquets et spectacles conseillées.



Forteresse du Faucon Noir
Rue du Château
37250 MONTBAZON

02 47 34 34 10

email: info@forteressedufauconnoir.com
internet: www.forteressedufauconnoir.com
            www.youtube.com/blackfalconfortress




DALLONI 05/12/2008 17:34

Magnifique. En ce moment sur le site mediapart.fr, il y a une sélection de photos NB de Bernard Descamps (je crois qu'il expose aussi à Tours ces jours-ci) sur Chinon et les bords de Vienne. C'est magnifique: du  brouillard, des oiseaux, des risée sur la rivière, des peupliers les pieds dans l'eau, des rives obscures et des feuilles qui flottent à la surface tranquille de la Vienne... Sensuel et mystérieux. Les photos sont à vendre (un peu cher mais Noël approche..) ou à regarder simplement. L'adresse est la suivante: http://www.mediapart.fr/mediavu?prov=journal

Caroline 10/10/2007 20:57

C'est vraiment superbe et impressionnant ! J'ai beaucoup d'admiration pour ces particuliers qui réussissent des prouesses de restauration alors qu'ils ont finalement beaucoup moins de moyens que les pouvoirs publics. Je vais de ce pas voir leur site Internet.

Le chevalier admiratif ! 09/10/2007 13:25

Wahouuuu, messire, quel article !   Mais j'en oublie les civilités    Bien le bonjour.  Dernièrement, au cours d'un vide grenier dans le Nord Isère, j'ai récupéré contre piastres, un livre sur "les donjons de l'Ouest de la France", et évidemment, le "tien" est décrit. Coché sur ma carte il est...... Mais ta si belle région et si loin de mon dauphiné.....    Mais que lisje !   Un Anglois possède cette forteresse en Terre Française..... Dois je lever une armée ?      Dans un hameau proche du château de Bonaguil, un américain a acheté une petite propriété sur laquelle une ruine médiévale existe...... Et 'ai eu l'honneur de pouvoir franchir la cloture pour  voir sa consoliation..... mais interdiction j'ai de la montrer dans un blog.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents